foire aux questions

Le Canton de Vaud et l’agglomération lausannoise connaissent un essor démographique et économique important. D’ici 2040, l’Ouest lausannois pourrait accueillir 75’000 nouveaux habitants et 45’000 nouveaux emplois. Pour répondre à cet enjeu démographique, les transports publics doivent pourvoir continuer à offrir un déplacement fiable, rapide, confortable et durable. Le Tramway lausannois figure au nombre des grands investissements qui répondent à cet enjeu-là. Plus d’information sur axes-forts.ch

Ces différents types de transports publics n’offrent pas la même desserte. Le réseau du RER Vaud permet un accès rapide à l’agglomération Lausanne-Morges depuis l’ensemble du Canton et des liaisons directes entre les gares de Lausanne, Prilly-Malley, Renens et Bussigny. Ils n’offrent pas, ce n’est pas leur but, une desserte fine des quartiers situés le long de la ligne CFF. Aujourd’hui, ce type de desserte fine est principalement offert par les lignes 17 et 18 des tl. Celles-ci sont aujourd’hui saturées aux heures de pointe et leurs cadences ne sont pas toujours respectées en raison des difficultés de circulation. Le métro m1 est quant à lui destiné à desservir principalement les sites des hautes écoles. Il effectue par conséquent un large détour en passant par Dorigny et Ecublens. Cette ligne est par ailleurs aussi déjà saturée aux heures de pointe.

Dans ce contexte, le choix du tramway va permettre de disposer d’un moyen de transport public complémentaire au réseau actuel. Il circulera intégralement en site propre et bénéficiera de la priorité maximale aux carrefours, garantissant à ses utilisateurs un temps de parcours fiable. À sa mise en service, il transportera environ 15 millions de voyageurs entre Lausanne et la Croix-du-Péage, un chiffre qui pourrait passer à 18 millions à l’horizon 2030.

Un métro représente des coûts d’investissement et d’exploitation nettement supérieurs à un tramway. Un tel choix ne se justifie pas entre Lausanne et Renens. La demande attendue, même à long terme, peut-être absorbée par des tramways qui circuleront sur un tracé quasiment à plat contrairement à la topographie difficile du m2 (et prochainement le m3). Résultat, la performance des tramways sera équivalente à celle d’un métro avec une vitesse commerciale de 20km/h (cette moyenne comprend les temps d’arrêt en station). En comparaison, les bus de la ligne 17 ont une vitesse commerciale de 14 km/h, avec de très fortes variations et irrégularités en fonction du trafic. Un tramway, à la différence d’un métro, sert aussi à accompagner des travaux de requalification des espaces publics traversés, par un réaménagement complet des voiries.

Le tramway vient renforcer le maillage du réseau de transports publics dans l’Ouest lausannois. Il offrira des correspondances attractives avec le réseau ferré national et régional aux gares de Renens et de Prilly-Malley ainsi qu’avec le réseau des tl (bus et métros). Le tramway offrira également des correspondances avec le BHNS aux stations Prélaz-les-Roses et Galicien. A l’horizon de la réalisation des nouvelles jonctions autoroutières de Chavannes et d’Ecublens, des correspondances seront également possibles avec le BHNS à Buyère.

Le tramway pourra embarquer 300 personnes par rame, un chiffre qui garantit un très bon confort. L’ensemble du projet d’agglomération prévoit une complémentarité des liaisons de transports publics entre l’Est et l’Ouest, ce qui permettra de répartir les flux des voyageurs sur plusieurs modes et lignes de transports (RER Vaud, m1, tramway, BHNS).

Contrairement au LEB ou au m1, le tramway est certes un mode ferroviaire, mais il n’a pas les mêmes contraintes qu’un train. En effet, il est plus léger, plus réactif aux commandes de freinage, et circule avec le trafic automobile (pas de barrières aux carrefours). De ce fait, il ne présentera pas le même niveau de risque que le LEB sur l’avenue d’Echallens ou la même gêne pour la circulation que le m1 aux carrefours stratégiques. Par ailleurs, le tramway circulera majoritairement en site propre végétalisé, ce qui rendra impossible la cohabitation du tramway avec d’autres modes de transports sur la plate-forme.

Le projet prévoit l’aménagement de pistes et bandes cyclables d’une largeur de 1,5 mètre minimum sur 95% du tracé du tramway entre Lausanne et Villars-Ste-Croix ce qui correspond aux stratégies de développements de réseau cyclables d’agglomération.

Le projet du tramway comprend un volet de végétalisation d’environ 5000 m2 et d’environ 650 nouveaux arbres plantés.

Le trafic individuel motorisé devrait diminuer d’environ 10%, ce qui contribuera également à limiter les émissions de CO2, soit l’équivalent d’environ 500t sur l’ensemble de la ligne, et induira une diminution des nuisances sonores.

Mi-septembre, des travaux préparatoires débuteront à Renens et à Crissier pour la mise à double sens du trafic routier sur l’avenue du 14-Avril. Cette 1ère phase de travaux, dite « préparatoire », sera suivie au 2ème semestre 2021 par le lancement du chantier du tramway en tant que tel sur le tracé de la future ligne. La durée des travaux de mise à double sens de l’avenue du 14-Avril est estimée à 2 ans.

Les travaux de mise à double sens de l’avenue du 14-Avril commenceront par des travaux d’adaptation des réseaux souterrains (assainissement, eau, gaz…). Ils se dérouleront en 7 phases successives, de quelques mois chacune, avec une base de chantier active à la place de la Savonnerie.

Les nuisances seront principalement liées au trafic automobile, avec une réduction des capacités dans le secteur. Les accès aux logements et commerces riverains du chantier seront maintenus en tout temps. Cependant quelques rares interruptions ponctuelles seront possibles. Celles-ci seront annoncées au préalable.

La communication est une composante importante du bon déroulement des travaux. Par conséquent, un médiateur chantier sera disponible aux horaires chantier sur la ligne de téléphone allo le tram au 021 621 07 77 ou par mail contact@tramway-lausannois.ch

Des séances d’information seront organisées en amont de chaque nouvelle phase de travaux.

parcours
7,5kmentre Lausanne et Villars-Ste-Croix
7 communes traverséesLausanne, Prilly, Renens, Crissier, Ecublens, Bussigny, Villars-Ste-Croix
16 stations10 stations entre Lausanne et Renens et 6 stations entre Renens et Villars-Ste-Croix, espacées en moyenne par environ 500m de distance.
temps de parcours
14 minutesentre Lausanne et Renens
23 minutesentre Lausanne et Villars-Ste-Croix
cadence
6 minutesaux heures de pointe
vitesse commerciale
20 km/hcontre 14 km/h pour un bus et 18 km/h pour un BHNS
capacité
300 voyageursdont 75 place assises
environnement
5’000 m2de surfaces végétalisés
650environ 650 nouveaux arbres plantés entre Lausanne et Villars-Ste-Croix
qualité de l’air
26%de réduction des émissions de gaz polluants
10%de voitures en moins ce qui correspond à une économie d’environ 500t de CO2.

Ce site internet utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.
Pour en savoir plus cliquez ici